Aller nulle part

Bon bah ça arrive.

Parfois on essaie d’improviser. On laisse aller son flow. On pense avoir des bonnes idées et on teste, et on teste, encore et encore mais rien n’y fait. Ce que l’on fait est un échec et ça ne va nulle part.

Une bonne mauvaise idée

C’est exactement ce qui m’est arrivé récemment. J’ai essayé de faire un paysage en low poly. À la base, je ne pensais pas faire ce paysage là en particulier, voir faire un paysage tout court. Motivé, j’ai pourtant laisser mon imagination libre de faire un peu ce qu’elle veut. J’avais entendu parler du « lâcher prise », cette technique où le créatif ne réfléchit pas trop à ce qu’il fait mais se contente de faire. En réalité, ici, je ne savais tout simplement pas ce que je faisais, ni où j’allais. Je voulais représenter une scène très « jeu vidéo » d’un vaisseau fonçant vers une sorte de crâne géant. N’arrivant pas à faire un crâne satisfaisant, j’ai finalement dessiné une sorte de complexe étrange. J’ai aussi abandonné l’idée de faire un vaisseau. Pour les couleurs, j’ai utilisé des feutres à alcools. Étant donné que je n’en ai pas beaucoup en ma possession, j’ai choisis le rouge en ton foncé et l’orange pour les tons clairs. Tout me semblait vachement bien dans ma tête. Bah oui mais en fait non.

Le croquis en question

Ça tourne mal : explications

Mes feutres à alcools censés ne pas laisser de traces de passage en ont en fait laissés beaucoup. Les aplats de couleurs sont catastrophiques. Les lignes noires tracées au gros marqueur à l’aide d’une feuille de papier – pliée en cinquante douze pour improviser une règle – devait trancher avec le reste des couleurs. Ça aurait probablement fonctionné si je n’avais pas bavé partout sur ma feuille répandant une substance liquide parfaitement impossible à recouvrir ou effacer. Enfin, tout au centre de cette oeuvre déjà au firmament de ce que j’ai fait de pire, j’ai voulu créer une sorte de portail inter-dimensionnel multicolore à partir d’eau et d’encre… Qui lui aussi a fuité en plusieurs endroits sur le reste du dessin.

f5b881d5197daf6b8f6b9c533127c5b2
J’ai débordé =|
d13178ea5e071f0b5c63cd965c133fd8
J’ai bavé =|

Désespéré, j’ai essayé de reprendre ce paysage en low poly sur photoshop, pensant que tout était encore rattrapable. Je me suis finalement rendu à l’évidence : il fallait arrêter le massacre.

Paysage en low poly version digitale
Je ne suis pas peu fier de ce jaune pipi affreux

Ce n’est pas grave d’échouer

En fait, la décision d’arrêter le massacre s’est imposée à moi au moment où je me suis rendu compte que je passais énormément de temps à réfléchir à ce que je pouvais faire ensuite pour sauver les meubles… Sans trouver de solutions. Je ne dessinais plus, je ne réfléchissais même plus à de nouvelles idées de dessins. J’en étais arriver à une situation où c’était surement plus sain pour moi d’abandonner que de continuer l’acharnement thérapeutique. Une fois cette impasse chassée de mon esprit j’ai pu me concentrer sur autre chose. J’ai d’ailleurs réalisé une toile que je partagerai très prochainement qui est bien plus satisfaisante que cette malheureuse tentative avortée.

 

Je pense que j’aurai aimé me rendre compte plus tôt dans ma vie que l’échec n’est que temporaire.

 

Paysage en low poly version papier
Voilà ce que j’ai laissé tomber
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s